- FSSS - http://www.fsss.qc.ca -

Une agente administrative se vide le cœur !

22 février 2019

L’ensemble du personnel du réseau de la santé et des services sociaux est sous pression après des années de coupes dans les budgets. Entrevue réalisée avec une agente administrative du CHUM qui nous explique l’impact des mauvaises décisions gouvernementales sur son travail. Vous reconnaissez-vous dans ce témoignage?

La CSN tient actuellement la campagne Vous êtes les services publics. Merci [1] pour valoriser le travail exceptionnel réalisé par le personnel du réseau de la santé et des services sociaux.

 

Pourquoi trouves-tu important de parler de tes conditions de travail et de ton titre d’emploi en particulier ?

J’ai l’impression qu’au sein de l’hôpital et du réseau de la santé au complet, il y a beaucoup de métiers qui ne sont pas reconnus à leur juste valeur. J’ai vraiment le sentiment qu’il y a des gens “plus haut” qui pensent que notre travail est facile, simple, qui pensent qu’on peut faire énormément de travail avec presque pas de ressources. Présentement, nous avons pas mal la langue à terre. Il y a zéro statistique de montée pour le travail d’administration. Personne n’est vraiment au courant de notre charge de travail.

Quelle est la différence entre le nouveau CHUM et l’hôpital où tu étais avant ?

C’est la continuité, mais en pire. La charge de travail a explosé. Les appels de la part des  patient-es et les appels de la part des autres départements ont augmentés.

Il y a beaucoup de choses que les gens “plus haut” ne semblent pas considérer et pensent qu’on ne fait que donner des rendez-vous. Juste donner un rendez-vous…  ce n’est pas «juste» donner un rendez-vous. Il y a plusieurs choses à faire, il faut en tenir compte.

On doit répondre à une ligne externe pour les patient-es et on a une ligne interne et pendant qu’on prend l’appel d’un patient, il y a trois messages qui entrent sur la boîte vocale, mais on n’a pas juste ça à faire, on a les rendez-vous à donner. On doit vérifier les programmes des autres jours pour vérifier qu’il n’y ait pas d’incohérence et que ça va bien aller avec les technologues.

De quoi a l’air le quotidien des agentes administratives?

Le temps supplémentaire ne nous est pas vraiment accordé. Il faut donc que je fasse mon 200% à tous les jours pour y arriver. Je ne peux pas soutenir ce rythme-là tous les jours. C’est là que je pense qu’on est exploité et cela découle d’un manque de statistiques et d’intérêt pour notre métier qui provient aussi d’un certain préjugé. Moi je n’ai pas fait trois ans d’études au cégep, je n’ai pas fait d’université, mais câline, mon travail est important et j’ai besoin qu’il soit valorisé.

Vous êtes isolés?

Exactement, et personnellement, j’ai vu des têtes rouler pour pas grand-chose. Il y a ça aussi. Des gens qui ont été rencontrés parce qu’ils étaient trop accotés vers l’arrière sur leurs chaises, des gens qui sont partis parce qu’ils n’avaient pas été bien formés, parce qu’on n’a pas le temps de former les gens comme il faut.

C’est pour ça que je te dis qu’on n’est pas solidaire les uns des autres, on n’a même pas le temps de former une autre personne. Quand on termine notre journée, on n’a pas envie d’aller prendre un café pour se dire comment on va fighter ça, non, on veut juste s’en aller chez nous. On est tellement brûlé. On n’a même pas le temps de se dire : “On se met ensemble là, ça n’a pas de bon ça…”

Nous, notre combat, ça va être d’amener des faits.  C’est une bonne façon de faire le combat, mais si je suis toute seule à le faire… Il faudrait que je voie avec mes collègues, est-ce qu’ils sont prêts à le faire ? Il faut que ça démarre quelque part, ça n’a juste pas de bon sens.

Tu veux ajouter quelque chose en terminant ?

Je veux juste dire que malgré tout, j’adore mon travail et ça me fait de la peine d’être rendu à ce point.

 


URL de l'article: http://www.fsss.qc.ca/agente-administrative/

URLs in this post:

[1] Vous êtes les services publics. Merci: https://ditesmerci.info/

© 2014 FSSS. Tous droits réservés.