- FSSS - http://www.fsss.qc.ca -

Coupures de services au CSSS Baie-des-Chaleurs

20 septembre 2011

Logo FSSS-CSN

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS Baie-des-Chaleurs–CSN dit Non au privé

(Chandler, le 10 septembre 2011)

La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN (FSSS-CSN) dénonce la diminution du nombre d’heures de services donnés par des auxiliaires familiales auprès des personnes âgées dans les centres d’hébergement privé.

En effet, selon ce que la FSSS-CSN a appris par témoignage, plusieurs personnes âgées obtiendraient des services effectués par des employés des résidences privées où elles sont logées à la suite de l’octroi du programme «Chèque emploi-service». La FSSS-CSN rappelle que cette pratique peut avoir de sérieuses conséquences sur la qualité des services prodigués.

Chèque emploi-service est un programme offert sous forme, entre autres, d’allocation aux centres d’hébergement privés par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour la réalisation de certaines tâches pour le maintien à domicile de certaines personnes nécessitant des services particuliers. Dans de telles situations, ce programme a comme conséquence l’élimination d’emplois qualifiés du secteur public pour les envoyer au privé dont les employés n’ont pas les mêmes formations, ce qui entraîne une diminution de la qualité des services offerts aux bénéficiaires.

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS Baie-des-Chaleurs–CSN montreront leur désaccord avec les coupures en assistant à la prochaine réunion du conseil d’administration du CSSS Baie-des-Chaleurs.

Où : Hotel Le Francis
Quand : 20 septembre 2011, 19 heures

La vice-présidente régionale de la FSSS-CSN pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, Jacqueline Duguay, dénonce cette façon de faire : « Cette pratique est dangereuse parce qu’elle ne permet pas de garantir la qualité des services offerts à nos personnes âgées. Les employés du service public sont soumis à des normes de qualité et de salubrité pour les bénéficiaires que les employés des résidences privées peuvent complètement ignorer. En plus, il n’y aura plus de personnes salariées de l’hôpital qui pourront dénoncer certaines conditions auprès des autorités. On a réduit le rôle des auxiliaires familiales qui sont les yeux et les oreilles du service public ».

Le président du CCGIM (CSN) rappelle quant à lui que : « cette pratique ne certifie pas que les soins qui devraient normalement être donnés le soient réellement. Le gouvernement paye pour un certain nombre d’heures, mais rien ne garantit que le propriétaire de la résidence utilise ces subventions pour les distribuer correctement aux bénéficiaires. Ça témoigne qu’encore une fois, le secteur public fait mieux en ce domaine. »

Ces organisations affiliées à la CSN rappellent que nous devons pallier cette situation le plus rapidement possible en rétablissant le nombre d’heures de soins réalisés par les auxiliaires familiales.

La Fédération de la santé et des services sociaux regroupe plus de 125 000 membres, dont environ 110 000 membres travaillant dans les services publics de la santé et des services sociaux. Elle est l’une des huit fédérations composant la CSN.

Le Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CSN) représente quelque 4 500 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs de la société et de l’économie gaspésienne.

Pour plus d’informations :
Jacqueline Dugay, vice-présidente régionale FSSS-CSN : 418 689-2299
Éric Boulay, président du CCGIM (CSN) : 418 689-2294

– 30 –


URL de l'article: http://www.fsss.qc.ca/coupures-services-au-csss-baie-chaleurs/

© 2014 FSSS. Tous droits réservés.