- FSSS - http://www.fsss.qc.ca -

Donner une place aux jeunes pour améliorer notre vie syndicale!

16 juillet 2014

À la FSSS-CSN, nous avons un intérêt important pour l’implication des jeunes dans leur syndicat. Nous voulons notamment favoriser leur participation aux assemblées syndicales. L’accroissement du nombre de jeunes dans nos syndicats est certainement le début d’une grande aventure qui mènera certainement à un renouveau de notre militantisme.

S’appuyer sur les gains syndicaux pour poursuivre les luttes

Les nouvelles générations de syndiqué-es s’appuient sur les gains syndicaux qui ont été obtenus de chaudes luttes dans les dernières décennies. Ces gains majeurs ont historiquement contribué à réduire les inégalités sociales au Québec en améliorant considérablement les conditions de vie et de travail.

Pourtant, force est de constater que lors des dernières années, la tendance va plutôt à l’augmentation des inégalités sociales et que les jeunes en sont une cible importante. Le néolibéralisme a entraîné de nombreux reculs sociaux. Pensons par exemple à la hausse de la précarité à l’emploi, notamment chez les jeunes.

Alors que j’étais aux études à la fin des années 1980, un enseignant nous avait bien mentionné que l’écart entre les riches et les pauvres augmenterait dans les années à venir. Je n’avais que 19 ans à l’époque et j’avais du mal à le croire. Mais voilà que 25 ans plus tard, je constate comme vous qu’il avait raison! Partout dans le monde, les inégalités sociales s’accroissent et le 1 % des plus riches concentre de plus en plus la richesse entre ses mains.

Pendant que l’on remarque cet enrichissement des plus riches, force est de constater que plusieurs se retrouvent dans des situations de précarité. Les conditions de travail de tous et des jeunes en particulier accusent des pertes et des reculs. Dans plusieurs secteurs, les seuls emplois disponibles sont à statut précaire, ce qui complique beaucoup les projets de vie de plusieurs. En additionnant les contrats de courte durée, il est en effet bien difficile de planifier le futur.

On assiste aussi au fait que des jeunes mères et pères de famille perdent leur emploi dans le secteur public en raison des compressions et autres mesures d’austérité que les gouvernements nous imposent. Les nombreuses abolitions de postes des dernières années dans le réseau de la santé et des services touchent particulièrement les jeunes partout au Québec.

Le pouvoir de changer les choses appartient aux jeunes!

Pour lutter contre l’appauvrissement des travailleuses et travailleurs, contre la précarisation des emplois et les pertes d’emploi dans le secteur public, il faudra que l’ensemble du personnel du secteur public se mobilise. Il faudra compter sur la solidarité de l’ensemble du personnel, des plus jeunes aux moins jeunes pour améliorer nos conditions de vie et de travail

À la FSSS, nous comptons sur les jeunes pour améliorer les choses. Pour nous, ils sont une force incontournable! Ceux-ci ont su historiquement démontrer que c’est par eux que passe la mise en place de mesures sociales plus progressistes. Sans leur implication et leur mobilisation, l’histoire nous démontre clairement que nous ne pourrons travailler à construire une société plus juste et plus égalitaire.

Justement, nous organiserons à l’automne un grand colloque sur la situation des jeunes. Les 15-16 octobre prochains, nous réfléchirons notamment à la place que les jeunes prennent dans nos syndicats.

Du côté des militant-es syndicaux, nous avons la responsabilité de nous mettre en mode écoute et d’être ouvert aux initiatives de la relève. C’est à nous d’aller les interpeller partout où ils sont et de les encourager à s’impliquer pour qu’ensemble nous puissions faire des luttes qui passeront à l’histoire et qui contribueront à bâtir un monde plus juste!


URL de l'article: http://www.fsss.qc.ca/donner-place-aux-jeunes-ameliorer-notre-vie-syndicale/

© 2014 FSSS. Tous droits réservés.