- FSSS - http://www.fsss.qc.ca -

Comment économiser sur nos assurances collectives?

29 avril 2019

Pour aider ses membres du secteur préhospitalier à économiser, la FSSS-CSN met de l’avant des pistes pour réduire la facture de nos assurances collectives.

Se regrouper pour une assurance médicaments 100 % publique

Une excellente manière d’économiser collectivement sur nos assurances, ce serait d’avoir une assurance médicaments entièrement publique. Avec ce régime, le Québec économiserait de 1 à 3 milliards de dollars annuellement. Ce serait des économies pour l’État, mais aussi pour nous parce que nos médicaments coûteraient moins cher !

C’est pourquoi la CSN a lancé une campagne [1] pour convaincre le gouvernement de passer à l’action sur cette question.

 

Ensemble pour contrôler les coûts

Il y a aussi plusieurs moyens de faire des économies en changeant certaines de nos habitudes individuelles. Le tout peut avoir un impact réel sur les tarifs de nos assurances collectives.

Nous vous invitons à consulter cette capsule vidéo produite par la FSSS-CSN pour le secteur public qui présente des stratégies qui s’adressent à tous les membres de la Fédération pour parvenir à diminuer nos tarifs :

 

N’hésitons pas à magasiner !

Nous l’avons vu, le coût d’un médicament peut varier grandement d’une pharmacie à l’autre. Il en va de même pour les soins et les services en assurance maladie et en soins dentaires.

Nous n’hésitons pas à comparer les prix lorsqu’il s’agit de vêtements ou de nourriture. N’hésitons pas non plus à le faire lorsqu’il s’agit de nos soins de santé.

Quand on magasine ses médicaments, il est important de le faire pour son panier de médicaments. Le pharmacien doit suivre l’ensemble de votre dossier. La dernière chose à faire est d’acheter cinq médicaments dans cinq pharmacies différentes.

Achetons en plus grande quantité

Les achats en plus grande quantité sont généralement moins coûteux pour les médicaments. À chaque achat de médicaments, le pharmacien nous facture des honoraires. En achetant pour 90 jours plutôt que 30, les honoraires devraient être réduits et ainsi permettre une économie.

Pour éviter le gaspillage lorsqu’on débute un nouveau traitement, idéalement il faut limiter la quantité de médicaments qu’on achète à la fois. Pourquoi ? Parce que votre médecin peut modifier le dosage et/ou le changer pour un autre.

Soyons prudents avec les nouveautés !

C’est connu, les compagnies pharmaceutiques mettent beaucoup d’énergie et d’investissements pour introduire de nouveaux médicaments apparemment plus efficaces.

Posons-nous la question suivante : avons-nous des problèmes avec le médicament que nous consommons ? Si la réponse est non, pourquoi accepter de payer plus pour arriver au même résultat ? N’hésitons pas à en discuter avec notre médecin.

Réclamons au bon endroit !

Les médicaments et les soins de santé que nous consommons et qui sont en lien avec un événement qui relève de la CNESST, de l’IVAC ou la SAAQ sont remboursables par ces organismes.

Il est souvent plus simple de réclamer dans notre régime, mais le remboursement est souvent moins élevé. Nous payons donc plus cher et ces coûts sont imputés à notre régime. En fin de compte, c’est nous toutes et tous qui payons !


URL de l'article: http://www.fsss.qc.ca/economiser-assurances-collectives/

URLs in this post:

[1] CSN a lancé une campagne: https://assurancemedicaments.csn.qc.ca/

© 2014 FSSS. Tous droits réservés.