- FSSS - http://www.fsss.qc.ca -

La FSSS-CSN rencontre le MSSS sur des enjeux du secteur préhospitalier

13 mars 2019

Une délégation de la FSSS-CSN a rencontré le MSSS pour mettre de l’avant nos préoccupations sur plusieurs enjeux vécus par les travailleurs et travailleuses du secteur préhospitalier.

Le 28 février dernier, Jean Gagnon, représentant du secteur préhospitalier a envoyé une lettre demandant une rencontre avec le cabinet de la ministre de la Santé et des Services sociaux et le directeur des services préhospitalier d’urgences. Rappelons quelques points mentionnés dans cette missive :

  • Données probantes et horaire de faction ;
  • Surcharge de travail ;
  • RENIR ;
  • Annonce de 10 ambulances à CUS ;
  • Ergonomie des véhicules ;
  • Modification de la LSPU ;
  • Taux d’échec au Registre national ;
  • Paramédic soins avancés ;
  • Élargissement des champs de pratique préhospitalier.

Suite à l’envoi de cette lettre, le cabinet de la ministre nous a convoqués à une rencontre le 13 mars 2019 au bureau du Cabinet de la ministre à 13 h 30. Étaient présents lors de cette rencontre pour le MSSS Denis Simard, Directeur du cabinet de la ministre et Vincent-Gabriel Langlois, conseiller politique pour le Cabinet. Pour la FSSS-CSN étaient présents, Jean Gagnon, représentant du secteur préhospitalier, accompagné de Jeff Begley, président, Lucie Longchamps, vice-présidente des secteurs privés et Samuel Trépanier, conseiller national du secteur préhospitalier de la FSSS-CSN.

Puisque nous disposions que d’une heure trente, les données probantes (critères d’obtention des horaires à l’heure et de la conversion des horaires de faction en horaires à l’heure), l’ajout des 10 ambulances annoncées par le ministre pour Montréal-Laval en 2017 et la structure de discussion avec le MSSS étaient les éléments à prioriser.

Lors de la rencontre, suite à une présentation sommaire de la situation pour ces points prioritaires, mais non exclusifs, et un survol des autres points à notre lettre, le Ministère a tenu à nous informer de leur intention de mettre sur pied et d’appliquer une réforme du secteur préhospitalier d’ici la fin de leur mandat.

Données probantes

Nous les avons avisés des problèmes de surcharge de travail un peu partout, notamment dans la région des Laurentides et Lanaudière à SPLL, à Québec et en Montérégie. En regard des horaires de faction, nous avons réitéré qu’à Farnham l’horaire aurait dû être transformé il y a longtemps et que différentes zones avaient atteint, selon nous et certains employeurs, le déclencheur du 25 ou 28 heures clinique comme dans Charlevoix.

Pour les données probantes, leur système ne leur permet pas de tous les sortir d’un coup. Ils nous ont réaffirmé que les données de 2016-2017 seraient disponibles à la fin du printemps et 2017-2018 à la fin de l’été. Les horaires de faction devraient être remplacés par ordre de priorité nationale en tenant compte des budgets. Évidemment, nous n’avons pas couvert les régions qui auraient pu normalement bénéficier de ces traitements (ex : L’Anse St-Jean ou La Tuque), mais nous avons couvert généralement le principe afin d’ouvrir cette question pour les prochaines étapes de nos démarches.

Ils ont connaissance et ont reconnu que certaines régions devraient avoir des véhicules de plus ou des horaires à l’heure en raison de la surcharge de travail, mais que c’était les budgets qui ne suivaient pas toujours. Nous n’avons donc aucune garantie que les budgets vont suivre bien que nous leur ayons spécifiquement demandé de tenir compte dans le budget à être annoncés au cours des prochaines semaines des données probantes à venir.

Ajout de 10 ambulances à Urgences-santé et paramédics soins avancés

Dans un communiqué du 28 avril 2018, Urgences-santé explique que 44 postes ajoutés au modèle horaire de 2018 font partie des 77 641 heures de services, soit des 10 ambulances, annoncées pour Montréal-Laval le 29 novembre 2017 par le ministre.

Or, nous avons pris le temps de faire la démonstration au cabinet du ministre que ces 44 postes ne font pas parti des heures de services annoncées par le ministre le 29 novembre 2017 et qu’en fait aucune des heures de services annoncées n’a été mise sur la route à ce jour.

En ce qui a trait aux paramédics en soins avancés, nous avons informé le cabinet du ministre de l’importance de leur redonner un accès leur permettant de voir tous les appels pour assister la répartition à les affecter de façon plus efficace et efficiente.

Communications

Un premier contact et un canal de communication ont été établis avec le cabinet de la ministre et nous sommes en attente d’un interlocuteur pour le MSSS à être nommé. Ils sont conscients que les communications étaient déficientes et vont prendre les moyens pour que nous puissions communiquer ensemble au cours des prochaines semaines et mois.

Réforme

Le cabinet du ministre nous a informés de leurs intentions de faire une réforme dans le secteur préhospitalier qui viserait l’élargissement du champ de pratique des paramédics soins primaires et des paramédics en soins avancés. Le Cabinet nous parlait d’une consultation dès l’automne 2019. Nous les avons mis en garde que les travailleurs et travailleuses et les syndicats du secteur préhospitalier devaient être partie prenante de cette réforme s’ils veulent une réussite.

Surtout, nous les avons avisés que malgré la réforme qu’ils désirent mettre de l’avant, le MSSS doit remplir ses engagements en regard des données probantes, de l’ajout de véhicule à l’heure et la transformation d’horaires de faction en horaire à l’heure en fonction des déclencheurs fixés. Sans oublier les 10 ambulances qui ne sont toujours pas sur la route.

Réactions syndicales

En regard de ces discussions, nous avons vivement réagi afin de régler les situations dans l’intervalle des projets de réformes pour nos membres qui sont en attente de changements rapides. Voici certains éléments qui seront mis de l’avant d’ici les prochains jours :

  • Nous allons envoyer les documents des zones criantes au cabinet afin qu’ils puissent prioriser la sortie des données probantes pour ses zones ;
  • Urgences-santé sera interpellé par le cabinet du ministre concernant l’annonce du ministre ;
  • Communication avec le cabinet de la ministre en attente du nom et des coordonnés de notre interlocuteur au MSSS.

Nous avons atteint les objectifs fixés pour cette rencontre. Tout reste à suivre. Nous entendons suivre et être proactif dans le suivi que nous ferons de ce qu’ils appellent la réparation du passé et la construction du futur.


URL de l'article: http://www.fsss.qc.ca/fsss-csn-msss-prehospitalier/

© 2014 FSSS. Tous droits réservés.