< Retour Imprimer
    • 26 SEP 19
    La réforme Barrette fait mal aux ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF)

    Comme les travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, les ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF) continuent de faire face aux effets de la réforme Barrette. Elles se préparent pour traverser une nouvelle négociation qui doit permettre d’amenuiser les contrecoups de la réforme.

    En route vers la prochaine négociation des RI-RTF

    J’ai eu le plaisir de partager une journée de travail et de réflexion avec le comité de négociation des RI-RTF lors des dernières semaines.

    Notre comité est donc à pied d’œuvre pour présenter lors de son prochain conseil fédéral sectoriel le cahier de demandes qui sera le reflet du quotidien des syndicats et des RI-RTF affiliés à la FSSS-CSN.

    C’est après avoir consulté bien des RI-RTF que le comité arrive avec ce cahier de demandes. Lors du conseil, des représentant-es syndicaux provenant de plusieurs régions auront l’occasion de discuter des priorités de la prochaine négociation.

    En route vers la prochaine négociation des RI-RTF!

    Une invitation de Lucie Longchamps, vice-présidente de la FSSS-CSN, à lire le blogue qui porte cette semaine sur la prochaine ronde de négociation des RI-RTF affiliées à la FSSS-CSN.Les retombées de la réforme Barrette sont désastreuses chez les ressources. Il faut absolument que le MSSS et la ministre McCann apportent rapidement les correctifs nécessaires. La prochaine ronde de négociation sera un moment clé pour y arriver autant pour l’amélioration des conditions de travail des RI-RTF, que pour corriger les effets négatifs de toutes les compressions budgétaires sur les usagers et usagères.Pour lire le billet de blogue : http://www.fsss.qc.ca/reforme-barrette-ressources-ri-rtf/

    Posted by Ri-Rtf Fssscsn on Thursday, September 26, 2019

    Les effets de la réforme Barrette se font encore sentir

    Le constat est clair à l’aube de la prochaine ronde de négociation. Les retombées de la Loi 10 sont désastreuses chez les ressources. Par exemple, on confie de plus en plus de nouveaux usagers et usagères sans un profil d’information minimal comme le veut pourtant l’entente collective. Cela nuit beaucoup à un bon accueil de l’usager dans les ressources. C’est la surcharge de travail des intervenant-es des établissements publics, qui ont la responsabilité de veiller au choix des usagers qui résident dans les ressources, qui fait que les RI-RTF ont de moins en moins d’informations sur les usagers qu’elles accueillent.

    Autre exemple : les ressources destinées aux enfants accueillent avec parfois que quelques heures d’avis des enfants en détresse sur le pas de leur porte. Ce contexte n’apporte rien de positif pour des enfants qui en ont souvent vu bien suffisamment à leur jeune âge.

    Il faut absolument que le Ministère de la santé et des services sociaux et la ministre McCann apportent rapidement les correctifs nécessaires. La prochaine ronde de négociation sera un moment clé pour y arriver autant pour l’amélioration des conditions de travail des RI-RTF, que pour corriger les effets négatifs de toutes les compressions budgétaires sur les usagers et usagères.

    Période de changement d’allégeance syndicale pour les RI-RTF

    D’autre part, avant la fin de ce processus, comme le prévoit la loi sur la représentation des ressources, il y aura une période de changement d’allégeance syndicale.

    L’objectif de la CSN est de permettre aux RI-RTF de se regrouper et de mettre fin à leur isolement pour parvenir à améliorer leurs conditions. Par notre détermination dans les négociations des ententes collectives, nous parvenons à changer les choses. Pour aller plus loin, nous devons être plus nombreuses et nombreux.

    Nous accueillerons agréablement toutes les nouvelles ressources qui choisiront de joindre notre organisation.

    Solidairement et pour ne plus jamais que nos ressources ne soient seules !

    Lucie Longchamps